Fringe – Un petit article intéressant

Voici un article assez intéressant qui a été posté sur un site que je consulte régulièrement. Pour tous les fans de Fringe, je vous conseille de le lire (au vue des articles consultés nous somme nombreux) bien qu’il soit en anglais.

Le lien est le suivant:   http://www.tv.com/news/fringe-series-lookback-beyond-the-edge-of-the-universe-and-back-again-30476/

goodbye walterCet article nous rappelle les bons souvenirs que nous avons eu au cours des  5 saisons de Fringe. Je vous fait un court résumé des idées principales.

Tout d’abord, lorque Fringe a été annoncé en 2008, on nous l’a vendu comme un nouvel X-Files, ce qui s’est avéré totalement inexacte, ils l’ont largement surpassé. Au départ, la Fringe team était une équipe qui devait résoudre des enquêtes un peu mystérieuses sur des phénomènes surnaturels.

La Série a utilisée sa capacité à s’adapter pour sortir de cette comparaison avec X-Files. Comme dans Lost, chaque saison de Fringe nous plonge dans des univers différents. La première saison était surtout focalisée sur de nombreux Stand alone pour attirer un maximum de téléspectateurs. Pour nous, les fans, c’était surtout une partie très ennuyante qui ne représentait pas le potentiel de la série. Mais c’est aussi à la fin de la 1ere saison que la série gagne en potentiel. C’est à ce moment qu’est introduit l’idée des univers parallèles.

Walter & Astrid

La seconde saison nous a doucement familiarisée avec cet univers parallèle, un peu comme un teasing.

C’est vraiment la Saison 3 qui a révélée la série ( et qui est aussi ma saison préférée). Les allers retours entre les univers parallèles ont ouverts énormément de possibilités, mais le fait que cette saison soit basée sur la relation amoureuse entre Peter et Olivia était une bonne idée. Le scénario n’avait jamais encore été vu à la télévision et laissait donc toutes les possibilités possibles à l’issue de cette relation amoureuse entre univers parallèles.  L’ajout d’une nouvelle Olivia dans cet univers parallèle nous a dait nous poser des questions philosophiques chaque semaine (Par exemple Could you also love a copy of a person you already love, especially when the copy doesn’t have the same hang-ups as the original? How much do one’s experiences shape a person, and how much of a person is always embedded in their consistent core? Dirty blonde or redhead?)

retrouvailles avec l'univers alternatif

Personnellement, je me suis reconnue dans ces questions phylosophiques, et je me souviens que j’étais effectivement tenue en haleine à la fois par l’action et par l’issue de cette relation amoureuse étrange, ce Triangle amoureux avec des doubles était fascinants et pour tant énervant à bien des égards pour ma chère Olivia Dunam.

L’auteur rajoute, en parlant toujours de la 3ème saison, que ce qui l’a fait vibré c’est le fait que les cas étudiés par la Fringe Team était proche de la réalité que vivait les personnages (ex: lorsque FauxLivia a appris sa grossesse, le cas étudié était sur les parasites qui poussaient à l’intérieur des gens). Personnellement,  j’avais peut être fait le rapprochement sur le coup, mais ce n’est pas une raison qui m’a poussée à aimer cette saison. De plus c’est beaucoup vu dans chaque épisode de Grey’s Anatomy!

Image 17

Je suis de nouveau d’accord avec Tim lorsqu’il dit que le fait que chaque saison soit un concept à part entière implique directement que la qualité de la saison dépend du concept choisit. Ainsi dans la saison 4 (qui ne m’a jamais vraiment convaincue) Peter était effacé et n’apparaissait pas dans plusieurs épisodes au début de la saison. Effectivement, lorsque Tim nous dit que certains fans étaient plus qu’énervé de cette évolution: je faisais partie de ceux là!!! Comme il l’explique très bien: La moitié de ce qui fait la force de Fringe est porté par la relation entre Peter et Olivia, et voilà qu’en effaçant Peter, on efface aussi cette relation qu’on aimait tant!! OMG! Je n’ai pas du tout aimé le début de cette 4ème saison. Et lorsque l’auteur dit que malgré quelques épisodes fantastiques, la saison 4 n’a jamais permis de revenir vraiment sur ces « coups de gomme », je suis du même avis.

Image 13

La saison 5 propulse quant à elle Fringe d’une série émotionnelle en un film d’action et de sciences fictions  après ce saut dans le temps. De mon côté, je suis un peu plus modérée pour la saison 5, qui certes est une vraie saison de science fiction, mais qui n’en mène pas large dans l’action, sauf dans les 2 derniers épisodes. Tim reconnaît quand même que la saison 4 était plutôt désordonnée avec sa quête d’objets dont on ne comprend pas l’utilité. Il est aussi vrai qu’Olivia n’a pas eu beaucoup de boulot dans cette saison. De plus, dans cette saison, on ne retrouve pas les choses qui nous ont fait apprécier les saisons précédentes: les questionnements philosophiques, l’univers parallèle, et aucun cliff Hanger entre les épisodes.

Donald with hair

Mais je crois qu’on est tous d’accord aussi avec la fin de l’article, sur le fait que le Finale sauve cette dernière saison, surtout avec le dernier passage dans l’univers parallèle pour la corde émotionnelle.

La conclusion de Tim est la suivante (et me fait énormément pensé aux conclusions de Lost):

Fringe a peut être commencé comme une Série sur 3 personnes qui résolvent des cas étranges, mais au final, l’histoire portait sur la relation entre un père et son fils, un couple, la famille et les énormes sacrifices que l’on est prêt à faire pour ceux qu’on aime.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s